Concerts Yodé et Siro et Magic System : Ce qu’il faut retenir des deux événements

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 24 vues

Le samedi 10 octobre dernier, il y avait deux festivités dans les deux capitales du pays. Alors qu’Asalfo et ses camarades du groupe Magic System organisaient un concert gratuit pour la paix à Yamoussoukro, Yodé et Siro étaient plutôt occupés à remplir le Palais de la culture à Treichville pour leur concert Héritage.

Ce qui a plus attiré l’attention des mélomanes, c’est la polémique autour de ces solennités. On entendait de partout que le concert du fondateur de Gaou Production a été organisé, dans le seul but de saboter celui du duo YeS. Mais au finish, il en ressort que les messages véhiculés étaient pareils. Les magiciens sont restés focus sur le message de paix, avec un panel en amont et un match de gala en aval, le tout articulé autour du thème ‘’Engagé pour la paix’’. Yodé et Siro ont fait pareil mais en criant haro sur les imperfections du pouvoir en place, surtout avec leur titre ‘’On dit quoi’’, extrait de l’album Héritage, qui a été très apprécié du public présent. A cela s’ajoute la prestation de l’artiste Fitini qui est allé dans le même sens en déclarant : « (…) Nous on te dit qu’on a faim. Toi tu nous racontes que Laurent Gbagbo a deux femmes on va faire quoi avec ça ?». A noter que Jean-Louis billon, cadre du PDCI-RDA s’est rendu au concert de Yodé et Siro, après avoir pris part au meeting de l’opposition qui a eu lieu le même jour au stade Félix Houphouët-Boigny.

Côté mobilisation, rien à dire ! Les deux concerts étaient bondés de monde. Le prix des tickets (10.000, 25.000 et 50.000) n’était pas un obstacle pour les fans de Yodé et Siro. Le palais de la culture était plein. A Yamoussoukro, les riverains ne sont pas restés sourds à l’appel d’A’salfo et de Jobst Von KinchMann, ambassadeur de l’Union européenne en Côte d’Ivoire. Le public y était et la place Jean Paul II de Yakro était noire de monde.

Au finish, on retient que ces deux festivités ont permis aux Ivoiriens de communier autour d’un même thème : la paix. A’salfo, Yodé et Siro ont su apporter une once de gaieté dans le cœur des fils du pays. Et c’était nécessaire vu que nous sommes dans une période sensible.

Shalom Kadié

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite