Côte d’Ivoire: La France appelle au respect de l’ordre constitutionnel

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 12 vues

La France dit avoir pris note de l’annonce par la Commission électorale indépendante (CEI) des résultats provisoires de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire. Une annonce faite par le ministère français des affaires étrangères lors d’une conférence de presse le mercredi 4 novembre 2020.

Lors de cet échange avec les journalistes, la France s’est voulue clair sur la situation actuelle que vit la Côte d’Ivoire : «La France a pris note de l’annonce par la Commission électorale indépendante des résultats provisoires de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire. La France partage pleinement les préoccupations exprimées par l’Union européenne concernant les tensions et les incitations à la haine qui ont prévalu durant ce scrutin et condamne les graves violences intervenues. Elle relève également les fortes disparités de la participation électorale, selon les régions du pays. La France appelle tous les acteurs à mettre fin aux provocations et actes d’intimidation qui perdurent depuis le scrutin. L’état de droit doit prévaloir. Elle souligne l’urgence d’une reprise du dialogue politique en Côte d’Ivoire favorisant la réconciliation par des mesures concrètes qui permettront de tourner la page de la violence et de la division. Elle soutient les efforts d’accompagnement déployés en ce sens par les organisations régionales et internationales et se joint à ce titre à l’appel de la Cedeao et de l’Union africaine de s’abstenir de toute initiative sortant du cadre constitutionnel.»

Plusieurs organisations notamment, la mission conjointe de la Cedeao-UA-Nations Unies ont appelé au respect de l’ordre constitutionnel et invitent également les partis à privilégier le dialogue.

Prince Khalil

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite