Hommage à Ousmane Sy Savane, l’ancêtre de la publicité en Côte d’Ivoire

par NORDSUD
79 vues

«Nous avons appris avec stupeur, la disparition de l’immense homme de culture et de communication qu’était Ousmane Sy Savane (OSS).

C’est après de hautes études sociologues qu’il a fait un master en Communication d’abord en France puis au Canada, faisant de lui pratiquement l’unique cadre Ivoirien de cette filière au lendemain de l’indépendance.

Hormis les moyens de communication tels la presse écrite et audio-visuels, la publicité n’était pas connue comme faisant partie des moyens de communication et était exercée très discrètement par l’agence Havas avec principalement la diffusion de communiqués et d’annonces légales dans les colonnes du journal gouvernemental passé du titre Abidjan Matin à celui de Fraternité Matin de nos jours.

Ousmane Sy Savane alors directeur général de Radio Côte d’Ivoire, en sa qualité d’homme de communication, va, selon les principes de la persuasion, réussir à convaincre le président Houphouët-Boigny sur l’importance que revêt l’activité publicitaire dont le principe est de faire connaître et aimer notamment la Côte d’Ivoire elle-même et de faire pencher les mécanismes de choix en faveur des produits pour lesquels elle est faite et participer ainsi à la stimulation de la concurrence qui relève de l’application des normes à la production et du respect strict du consommateur.

Il va donc obtenir le quitus présidentiel suite auquel il crée Ivoire Média, régie publicitaire nationale, à service complet et Africom agence conseil, en remplacement de l’agence Havas en 1973. Il quitte donc ses fonctions de DG de Radio Côte d’Ivoire pour diriger Ivoire Média et réussir un coup de maître dès le premier exercice. Il réalise un chiffre d’affaires de plus d’un milliard CFA quand auparavant les ressources générées par Havas étaient de l’ordre de 100 millions CFA par an.

L’activité publicitaire prend de l’essor avec l’arrivée de partenaires de renommée internationale tels Panafcom, Publici RSCG, Lintas et au plan national, Acajou, Ep conseil, Aujourd’hui, Océan, etc. Vu cet essor, il crée le CSP, conseil supérieur de la publicité, pour réglementer la profession.

Ce fut vraiment un poids lourd dans le monde de la communication et sans risquer de se tromper, on peut affirmer qu’il est l’ancêtre de la profession publicitaire en Côte d’Ivoire.

L’icône de la pub a succombé suite à une très longue maladie mercredi 1er décembre 2021.

La Côte d’Ivoire et la grande famille de la communication perdent en lui un grand serviteur dont le nom doit être inscrit au panthéon du mérite.

Adieu Ousmane, adieu cher patron, cher maître et paix à ton âme».

Une contribution de Aboubacar Diaby

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite