Yamoussoukro: L’histoire de la migration des Sénoufo

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 167 vues

Qui ne se souvient pas de cette chanson de Yodé et Siro, artistes zouglou bien connus des Ivoiriens, qui raconte avec humour dans leur titre « Guéré à Abidjan »,  l’arrivée du premier Guéré (Wê) à Abidjan. Depuis la ville de Bangolo, rapporte Siro, le premier Guéré s’est retrouvé à Abidjan pour une affaire de «seins clairs». 

Si l’allié Guéré des Sénoufo dans l’alliance à plaisanterie s’est retrouvé à Abidjan pour une affaire de «seins clairs», le premier Sénoufo s’est retrouvé à Yamoussoukro, capitale politique de la Côte d’Ivoire, dans un tout autre contexte et cadre.

L’histoire de la migration récente des Sénoufo des régions actuelles du  district des Savanes et de la région du Hambol au district des Lacs a été portée à la connaissance le dimanche 12 décembre 2021 par Yéo Lacina, porte-parole de la communauté Sénoufo du district autonome de Yamoussoukro. Il est député suppléant de Yamoussoukro. C’était à l’occasion de la cérémonie d’investiture du chef central de la communauté sénoufo ainsi que des chefs des différents départements Sénoufo dans le district de Yamoussoukro. Son témoignage:

«Nous venons d’assister à l’intronisation du chef central et des chefs de départements des ressortissants des départements des régions du Poro, de la Bagoué, du Tchologo et du Hambol vivant à Yamoussoukro. C’est au nom du chef central et de toute sa population que j’ai l’insigne honneur de vous présenter nos remerciements pour votre présence massive  et très distinguée à cette cérémonie, qui est d’une importance capitale pour nous. Comme vous pouvez le constater, nous sommes une très forte communauté à Yamoussoukro. Et cela de par la volonté de deux personnes à savoir son excellence Monsieur le Président Félix Houphouët-Boigny, père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, et le patriarche des Sénoufo, Péléforo Gbon Coulibaly.

En effet à la recherche d’une main-d’œuvre abondante pour les plantations des membres de son syndicat, le Président Félix Houphouët-Boigny passe une alliance avec le patriarche Coulibaly Péléforo Gbon dont la région avait fait ses preuves en approvisionnement en travailleurs pour les chantiers coloniaux.

En 1944 a eu lieu le premier recrutement de manœuvres volontaires effectué par le Président Félix Houphouët-Boigny dans la région de Korhogo.

Les qualités de courage, de loyauté et d’honnêteté de ces travailleurs vont renforcer les liens entre les deux personnalités si bien que M. Youssouf Kpinan, un Sénoufo, va  être le premier ivoirien à faire la canalisation de l’eau potable à Yamoussoukro après M. Diouf qui était d’origine sénégalaise.

Dans la même veine, M. Coulibaly Napari va être le premier fonctionnaire Sénoufo à travailler en tant qu’infirmier avec le Président Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro.

Mais,  c’est véritablement dans les années 60 et 70, périodes des grands chantiers de Yamoussoukro, que la grande vague de Sénoufo va arriver pour travailler dans les sociétés de construction immobilière et des routes.

Cette forte communauté va s’organiser pour mieux s’entraider et vivre en bonne intelligence avec les parents et tuteurs baoulé et toutes les autres communautés vivant à Yamoussoukro.

Ainsi, bien avant le 7 juillet 1967, date d’arrivée de M. Soro Golourgo Souleymane comme chauffeur de Mamie Adjoua, sœur du Président Félix Houphouët-Boigny, le premier chef des Sénoufo à Yamoussoukro, était Diarra Tiehoulé, originaire de Namboungo.

Le deuxième chef sera Coulibaly Mamadou et le troisième Coulibaly Gbambaleh. Le quatrième, Coulibaly Ali, est décédé le 7 juillet 2007.

Depuis cette date, M. Yéo Fatogoma assume la fonction de chef de la communauté Sénoufo de Yamoussoukro mais sans intronisation.

Pour corriger cette situation, nous l’avons intronisé ce jour 12 décembre 2021 comme chef central des communautés Sénoufo du district autonome de Yamoussoukro. Il est le cinquième chef».

L’histoire s’écrit.

Allah Kouamé, Correspondant permanent

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite