Les «anciens» journalistes veulent être toujours actifs

par NORDSUD
32 vues

Ils pensent être toujours bons pour le service. Ou à tout le moins leurs expériences peuvent servir. Les vétérans ont mis en place un cadre de rencontres. Ce samedi 25 octobre 2020, le Cénacle des journalistes seniors de Côte d’Ivoire, une organisation apolitique regroupant des vétérans de la presse ivoirienne, a vu le jour. L’assemblée générale constitutive qui a abrité la création de cette organisation a également permis d’élire Lucien Houedanou comme président de l’association.

Ce dernier a par ailleurs situé les enjeux de cette organisation. «C’est une organisation non partisane, apolitique et non confessionnelle. Nous avons la conviction que nous pouvons apporter une certaine contribution à l’amélioration de l’image du journaliste. Nous pouvons être également une force de proposition», a-t-il indiqué.

L’initiateur de l’idée de création de cette organisation, Auguste Miremont, ancien ministre ivoirien de la Communication, s’est voulu clair : «Nous avons pris l’engagement d’être ensemble pour toujours. Nous allons faire en sorte que le cénacle vive et soit une voix qui porte».

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite