Opposition ivoirienne: Le CNT en difficulté, à peine annoncé

par NORDSUD
16 vues

L’aventure semble bien risquée. A peine annoncé, le Conseil national de transition, organe créé dimanche par l’opposition ivoirienne, est déjà en proie aux difficultés. Et le premier à un pâtir, c’est bien le Président Henri Konan Bédié. Lui qui à 86 ans s’est vu assigner la tête de cette mission ‘‘de salut public’’. Pour l’heure, c’est sa résidence d’Abidjan-Cocody qui abrite le quartier général. Créé avant même la proclamation des résultats définitifs du scrutin controversé du 31 octobre 2020, les promoteurs du CNT lui ont assigné la mission de mettre en place ‘‘un gouvernement de transition, d’organiser des élections juste et transparentes puis de convoquer des assises nationales’’ pour jeter les bases d’une réconciliation ‘‘ définitive’’.

Mais les choses commencent à se compliquer. Depuis ce mardi, en début d’après-midi, la résidence de M. Bédié est encerclée par des éléments des forces régulières, alors que l’ancien chef de l’Etat s’apprêtait à donner une conférence de presse. Faut-il rappeler qu’avant les mouvements de ce lundi, des témoins ont fait état d’attaques ciblées des résidences de l’ancien chef de l’Etat et d’autres responsables de l’opposition, notamment Pascal Affi N’Guessan, Albert Mabri Toikeusse, dans la nuit du lundi au mardi. Est-ce le début de la mise en œuvre de la ‘‘fermeté’’ recommandée au gouvernement par le parti au pouvoir ?

Lundi déjà, le directeur exécutif du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) avait jugé ‘‘inacceptable’’ cette option de l’opposition a annoncé des représailles.

En tout cas, alors que les bruits de bottes se faisaient entendre chez M. Bédié ce mardi, le gouvernement a produit un communiqué condamnant, ‘’ avec la plus grande fermeté cet acte de sédition’’ et annoncé une saisine du procureur de la République.

Malgré tout, l’opposition tente de résister à en croire Maurice Kakou Guikahué, qui a finalement réussi à parler à la presse, hier. « Le président Henri Konan Bédié reste déterminé et engagé à conduire avec bonheur et avec succès la mission de salut public en qualité de président du Conseil national de transition que viennent de lui confier l’ensemble des présidents des plateformes des partis politiques de l’opposition ivoirienne », a indiqué le médecin cardiologue.

Ousmane Ouattara

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite