Gagnoa: Une élection à double vitesse

par NORDSUD
13 vues

L’ambiance n’était pas pareille dans les lieux de vote. Pour l’élection du président de la République, l’on a pu constater que, d’un quartier à l’autre, il y avait, soit de l’affluence dans les lieux de vote, soit le cadre était désert. Dans les quartiers proches de l’opposition, tels que Garahio, Zapata et Soleil, les bureaux de vote n’ont pas fonctionné. La tension était telle que les agents de la Commission électorale indépendante (CEI) affectés sur place n’ont pu travailler. Menacés par les partisans de la désobéissance civile. Il fut question de voir comment faire voter les électeurs de ces centres. Au finish, apprend-on, les concernés devront être délocalisés sur un site plus sécurisé pour leur permettre d’exercer leur droit de vote.

Contrairement à cette situation, dans les autres quartiers, l’atmosphère était différente. Au groupe scolaire Château, les votants se bousculaient pour avoir accès à leurs différents bureaux de vote. Sous le regard de la police qui se voulait discrète. Selon les agents de la Commission électorale indépendante (CEI), certains électeurs étaient là depuis la première heure matinale. «Mais c’est à 8h 30 que nous avons ouvert les bureaux. Car il fallait faire la mise en place auparavant», a expliqué un agent de la CEI. Il note que pour l’heure, tout se passe bien. Un avis partagé par Joachim Djédjé Bagnon, directeur de campagne du candidat Alassane Ouattara. Il a fait le tour de plusieurs lieux de vote pour se rassurer que les choses se déroulent dans les règles de l’art. «Il y a de l’engouement. Je suis très satisfait. Mon souhait est de voir mon candidat, Alassane Ouattara, gagner cette élection», a déclaré le directeur de campagne du candidat du Rhdp.

Lyne Zahui correspondante régionale

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite