Hommage à Hamed Bakayoko: l’adieu de la nation au travailleur infatigable

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 101 vues

Sans voix et en pleurs, la nation ivoirienne a rendu ce 17 mars 2021 au Palais présidentiel d’Abidjan les honneurs au défunt Premier ministre. Hamed Bakayoko a été fait grand-croix de l’Ordre national, la plus haute distinction du pays, à titre posthume.

Stoïque, c’est le ministre de la Promotion de la jeunesse et de l’Emploi des jeunes Mamadou Touré qui a brossé à grands traits le portrait du Premier ministre. Il a mis l’accent sur les valeurs comme l’engagement, la loyauté, le travail, qui caractérisaient l’illustre disparu. Un bel héritage qu’il aura laissé à la jeunesse ivoirienne.

«Homme généreux, ouvert et humble, surtout loyal, Hamed Bakayoko était un homme engagé et travailleur. Dans son parcours, il était un exemple de millions de jeunes Ivoiriens. Le Premier ministre Hamed Bakayoko est resté jeune et auprès des jeunes. Il était également un homme généreux. Beaucoup de jeunes bénéficiaient de son appui. Il a donné une seconde chance à de nombreux Ivoiriens. Malgré son attachement au Rhdp, il transcendait les clivages politiques et ethniques», a martelé Mamadou Touré. Il a surtout eu des mots de réconfort pour le président de la République, Alassane Ouattara qui est très affecté par ce décès brutal de ‘‘son fils’’. Il lui a demandé de ‘’rester débout pour les Ivoiriens, pour les jeunes’’ . « Il était un rempart pour vous. Il était une forteresse pour vous. C’est pour cela que je voudrais me faire le porte-parole de l’ensemble des jeunes, de certains avec qui j’ai parlé. Nous vous savons durement éprouvé, nous vous savons effondré, mais monsieur le Président de la République, comme hier pour Amadou Gon Coulibaly, aujourd’hui pour Hamed Bakayoko, votre fils, vous devez rester debout. Pour la jeunesse ivoirienne, vous devez rester debout. Pour la Côte d’Ivoire, vous devez rester debout. Pour la sous-région, vous devez rester debout », a-t-il longuement exhorté.

Mamadou Touré a également remonté le moral à l’épouse du défunt Premier ministre et ses enfants : «Vous devez être fier de votre mari».

Les différents intervenants dont la ministre Raymonde Goudou Coffie et le médiateur de la République Adama Tounkara ont rendu un vibrant hommage au Premier ministre Hamed Bakayoko pour son apport au développement de notre pays ainsi que pour ses qualités humaines.

Le cercueil d’Hamed Bakayoko, recouvert du drapeau ivoirien placé sur le parvis du palais présidentiel, a reçu les honneurs civils et militaires sous le regard de nombreuses personnalités dont le président Alassane Ouattara, ses homologues ghanéen Nana Akufo-Addo, le guinéen Alpha Condé, burkinabé Roch Marc Christian Kaboré…

Un défilé militaire suivi de la remise du drapeau de l’Etat à son épouse ont mis fin à cette cérémonie.

Après l’hommage de son parti ce soir au stade d’Ebimpé, son corps sera transporté à Séguela où il sera inhumé vendredi 19 mars dans la stricte intimité familiale, concluant 8 jours de deuil national.

Bakayoko Youssouf

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite