La Chine pose un engin sur la Lune pour récolter des échantillons

par NORDSUD
9 vues

La Chine est parvenue ce mardi 1er décembre 2020 à poser un engin sur la surface de la Lune. Un premier succès pour une mission d’exploration spatiale qui vise à ramener sur Terre des échantillons de la surface lunaire, ont rapporté les médias officiels.

Si toutes les étapes de la mission réussissent, la Chine sera le troisième pays à récolter des échantillons lunaires après les Etats-Unis et l’Union soviétique dans les années 1960 et 1970.

La Chine avait lancé le 24 novembre la mission Chang’e à bord d’une fusée Longue Marche tirée depuis le centre spatial de Wenchang, dans le sud du pays.

Cette mission, dont le nom est celui de la déesse chinoise de la Lune, a pour objectif de permettre d’étudier la composition du seul satellite naturel de la Terre pour tenter d’en préciser les origines.

L’engin robotisé posé mardi sur la surface de la Lune doit maintenant prélever des échantillons de poussière et de cailloux grâce à un bras télescopique, qu’un module de remontée doit acheminer vers le module principal pour les transférer dans une capsule appelée à revenir sur Terre, en Mongolie intérieure.

Avec Agences

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite