Le cortège de Patrick Achi essuie des tirs d’assaillants embusqués

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 23 vues

L’opposition lance des assaillants qui ont été vite mis en déroute par la gendarmerie.

Ils vont désormais au-delà des mots. Pascal et Affi N’guessan et ses amis de l’opposition qui ont annoncé qu’ils empêcheraient le vote en dressant des barrages sur tout le territoire sont en train de dérouler leur plan. Le cortège du ministre d’État, Secrétaire général de la présidence, Achi Patrick, a essuyé des tirs nourris d’assaillants embusqués ce jeudi 29 octobre 2020 aux environs de 19 heures. Selon les témoins, la garde du ministre d’Etat a mis en déroute ces assaillants armés de Kalashnikov.

De retour d’un meeting ce jour, assure-t-on, le cortège du ministre Achi Patrick a essuyé les tirs à la Kalash d’assaillants embusqués et non encore identifiés, au niveau du village d’Agbaou sur l’axe Akoupé – Abidjan.

Surpris par la riposte des gendarmes, ces assaillants ont fui. Le ratissage de la zone est en cours, souligne la gendarmerie.

Les attaques de cibles et même les assassinats de personnalités font partie du plan de déstabilisation dans le cadre de la désobéissance civile et du boycott actif de l’opposition, soulignent des observateurs de la vie politique ivoirienne.

C’est le dernier pan de la certitude de l’opposition lorsqu’elle dit que l’élection n’aura pas lieu, analyse-t-on.
Ils espèrent abattre ainsi des personnalités, après les attaques contre les civils pour créer une situation insurrectionnelle, pouvant empêcher l’élection le 31 octobre 2020, croit savoir une source très introduite.

Alain Badobré

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite