30.000 soldats déployés pour sécuriser le scrutin du 31 octobre

par NORDSUD
15 vues

Invité au journal télévisé de 20h, ce samedi, le général Vagondo Diomandé, ministre de la Sécurité et de la protection civile,  a rassuré les Ivoiriens quant à la tenue de l’élection présidentielle du 31 octobre prochain. Interrogé sur les garanties des autorités ivoiriennes concernant la sécurité des votants, le ministre a évoqué l’opération «barrissement de l’éléphant».  Une opération  de sécurisation des élections lancée le 9 octobre dernier à Grand-Bassam.

Selon le ministre, cette opération débute ce dimanche 25 octobre sur toute l’étendue du territoire. Elle déploiera 30.000 hommes comprenant 14.000 policiers et 14.000 gendarmes et 2.000 des forces armées. Et prendra fin le 3 novembre prochain. «Les Ivoiriens pourront voter en toute quiétude», a indiqué l’invité du 20h. Il a aussi fait le point des attaques de Dabou où, dit-il, les récentes violences ont fait 16 morts. Des violences occasionnées, d’après le général Diomandé, par des individus qui ne sont pas de Dabou et qui avaient pour but de créer des conflits intercommunautaires au sein de la ville.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite