Abel Djohoré à Guillaume Soro: «Tu as menti, il y aura élection»

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 50 vues

La réponse du berger à la bergère. «Tu as menti. Le 31 octobre, il y aura l’élection présidentielle». Ces propos ont été tenus jeudi 22 octobre 2020, par Abel Djohoré, député de la circonscription électorale de Bayota, Ouragahio et Dahiépa-kehi, dans le département de Gagnoa. Ce jour-là, l’élu du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) animait un meeting, à Bayota, dans le cadre de la campagne électorale pour l’élection du président de la République.

L’orateur a rassuré son auditoire sur le fait que le 31 octobre prochain, les Ivoiriens devront se rendre dans les urnes pour élire leur président. Cela, poursuivra-t-il, sans aucune crainte parce que leur sécurité sera garantie. «Allez dire à ceux qui pensent qu’il n’y aura pas élection qu’ils ont tort. Parce que nous ne les suivront pas», a indiqué le député. Il a recommandé à son auditoire de faire confiance au Président Ouattara en lui accordant un mandat supplémentaire.

«Ouattara est la plus grande chance qui soit arrivée à la Côte d’Ivoire», a-t-il vendu l’image du candidat du Rhdp à l’élection présidentielle. Pour le coordonnateur régional du Rhdp dans la région du Gôh, l’opposition ivoirienne a été mal inspirée en optant pour la désobéissance civile plutôt que de participer à la présidentielle. Il déconseille à ses adversaires, la politique de la chaise vide dans laquelle ils se sont inscrits à travers la non participation au scrutin.

Le PCA de la Sodexam pense que les réfractaires à la présidentielle sont en «panne d’idées», pour combattre et battre le candidat des houphouétistes. «C’est pourquoi, l’opposition verse dans l’instrumentalisation pour chercher le chaos dans le pays, en érigeant des barrages partout. Mais le Rhdp ne cédera pas», a averti le patron de la Sodexam.

Signalons que pour sécuriser l’élection présidentielle dans le district du Gôh-Djiboua, 1910 hommes, composés de policiers, gendarmes et militaires, ont été déployés sur le terrain. Avec pour objectif, la sécurisation des biens et des personnes avant, pendant et après les élections.

Lyne Zahui, correspondante régionale

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite