Burkina: L’opposition conteste les premiers résultats provisoires

par NORDSUD
10 vues

Les candidats des partis politiques signataires de l’accord politique de Ouagadougou ont émis des suspicions de fraudes relativement aux premiers résultats proclamés par la Commission électorale nationale indépendante. Dans un communiqué rendu public ce 23 novembre soir, les membres de cet accord politique de l’opposition en ont expliqué les raisons.

 «En tout état de cause, les signataires de l’Accord politique de l’opposition n’accepteront pas des résultats entachés d’irrégularité et qui ne reflètent pas la volonté du peuple burkinabé», lit-on dans le communiqué des partis membres de l’accord politique de Ouagadougou.

 L’opposition burkinabè a en effet énuméré dans cette déclaration un chapelet d’observations qui justifieraient leurs suspicions. «L’ensemble du processus a été fortement émaillé de fraudes (…) De ce qui précède, il est constant que la CENI n’a pas été à la hauteur de la mission de bonne organisation des élections qui est à sa charge, toute chose qui a été relevé expressément par plusieurs observateurs internationaux», martèle la note. Ces contestations interviennent après l’annonce par la CENI des premiers résultats de l’élection présidentielle du 22 novembre 2020.

Au regard des premières tendances, le trio composé de Roch Marc Christian Kaboré, d’Eddie Komboïgo et de Zéphirin Diabré semble se détacher des dix autres candidats. Rappelons que la CENI dispose d’une semaine, selon la constitution du Faso, pour rendre les résultats de l’élection.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite