Bouaké: Les chefs traditionnels portent le deuil d’Hamed Bakayoko

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 39 vues

Les têtes couronnées de la région de Gbêkê sont en deuil. Elles ont perdu l’un de leurs ‘’ fils’’, en la personne d’Hamed Bakayoko. C’est pourquoi, les chefs traditionnels et les chefs de communautés résidant dans le Gbêkê s’organisent pour prendre part à ces obsèques le 19 mars 2021dans le Worodougou.

Le lundi 15 mars 2021, les chefs en pleurs se sont retrouvés à la salle de conférences de la chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, sise à Bouaké pour arrêter les modalités pratiques de leur départ à Séguéla.

A cette occasion, Diomandé Beman dit Ben et Lama Bamba ont informé leurs pairs d’un important appui logistique des députés de Bouaké Commune, Malick Fadiga et Mariame Koné à l’effet de leur permettre d’effectuer le déplacement dans la capitale du Woroba.

A en croire le chef central de l’union des chefs de communautés résidant à Bouaké, Diomandé Beman dit Ben, «Bouaké doit prendre toute sa part à ses obsèques pour rendre des hommages mérités à notre Premier ministre qui est notre fils. Cette participation de Bouaké doit être à la dimension de l’homme».

«Vous savez que les grandes douleurs sont muettes et il est difficile de se remettre d’une telle perte inattendue, brutale et brusque. Il faut donc une forte participation aux hommages et obsèques de celui que nous pleurons tous», a ajouté le président Lama Bamba.

Le convoi doit partir le jeudi 18 mars 2021 afin de prendre part aux obsèques du Golden Boy.

Allah Kouamé, Correspondant permanent

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite