Harmattan: La Sodexam situe le pic à fin janvier

par NORDSUD
187 vues

Si l’harmattan sévit déjà dans le nord et le centre du pays, cette année, les Abidjanais ne le sentiront pas. C’est du moins ce qu’annonce Alain Gnayoro, prévisionniste météo à la Société d’exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologue (Sodexam). L’harmattan est, au Sahara et en Afrique centrale et de l’Ouest, un vent du nord-est, très chaud le jour, plus froid la nuit, très sec et le plus souvent chargé de poussière.

«Cette année, l’harmattan va se signaler en fin décembre. Les Abidjanais le ressentiront véritablement fin janvier, début février, où il y aura un pic. Mais ce sera assez bref. Ensuite, il disparaîtra. Cela s’explique par le dérèglement climatique », a expliqué ce jeudi 8 décembre 2022 M. Gnayoro à la rédaction de Nord Sud.

Dans l’ensemble, rassure le météorologue, l’harmattan cette année ne sera pas rude.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite