La Côte d’Ivoire et le Bénin dans le viseur d’Al-Qaïda ?

par NORDSUD
33 vues

C’est en février 2020 que la réunion des responsables du groupe terroriste Al-Qaïda s’est tenue au centre du Mali. Et c’est un an après qu’on sait ce qu’ils ont décidé, selon les services de renseignements français cités par Radio France internationale (RFI).

«C’est là que les chefs d’Al-Qaïda au Sahel ont conçu leur projet d’expansion vers les pays du golfe de Guinée. Ces pays sont désormais des cibles eux aussi. Pour desserrer l’étau dans lequel ils sont pris et pour s’étendre vers le sud, les terroristes financent déjà des hommes qui se disséminent en Côte d’Ivoire ou au Bénin», a expliqué Bernard Emié, le patron de la Direction générale de la sécurité extérieure (Dgse) française, le 1er février 2021, selon RFI.

Par ailleurs, il a aussi assuré que, selon ses services, «des combattants [avaient] également été envoyés aux confins du Nigeria, du Niger et du Tchad». Des révélations qui brisent l’omerta et qui devraient mettre la puce à l’oreille des services de sécurité des différents pays du golfe de Guinée. D’autant plus que le directeur du renseignement extérieur français, selon RFI, a ajouté que cette réunion avait aussi pour objectif de préparer des opérations de grande ampleur contre des bases militaires, sans fournir plus de détails.

Ces indications laissent entrevoir les nouvelles cibles qui figurent dans le collimateur de Iyad Ag Ghali, le nouveau chef de Al-Qaïda depuis l’élimination en juin dernier du patron d’Aqmi, Abdelmalek Droukdel.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite