Bouaké: Le personnel des mairies attend le statut de la fonction publique territoriale

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 232 vues

Le samedi 25 février 2023, les agents des mairies de Côte d’Ivoire ont organisé une croisade sur le syndicalisme de nouvelle vision. Réunis dans l’enceinte du foyer des jeunes de Koko à l’étape de Bouaké sous la houlette du Syndicat national du personnel des collectivités territoriales de Côte d’Ivoire (Synapecoci), les représentants des différents syndicats de mairies ont rendu hommage au chef de l’État pour ses actions en faveur des populations et du développement de la Côte d’Ivoire.

Le secrétaire général sortant du Synapecoci, Gueu Wondé Albert, a également traduit la reconnaissance de ses paires conduits à cette rencontre par Coulibaly Lossani, 1er secrétaire national adjoint du Synapecoci, candidat au poste de secrétaire général. « Nous organisons cette croisade pour plancher sur nos acquis et perspectives mais surtout pour montrer que l’ensemble des syndicats intervenant dans la sphère communale sont unis et solidaires les uns des autres. A cet effet, nous avons rendu un hommage au chef de l’État, Alassane Ouattara, pour ses actions en faveur des agents municipaux. À Bouaké par exemple, il a permis l’intégration de plus de 400 agents. Mais nous avons aussi saisi l’occasion pour présenter nos attentes », a indiqué Coulibaly Lossani. Poursuivant au titre des attentes, le syndicaliste a égrené un chapelet de doléances notamment le paiement des arriérés de salaires des agents de mairies des ex-zones Centre, Nord et Ouest ( ex-CNO) de plus de 18 milliards de francs CFA, le déblocage des avancements de salaires des agents municipaux, le paiement des primes de transport et surtout la mise en route du statut de la fonction publique territoriale. 

« Notre plus grande doléance auprès du chef de l’État reste le statut de la fonction publique territoriale qui concerne tous les agents en ce sens qu’elle nous garantit un statut qui est celui de fonctionnaire qui garantit un avenir certain et une retraite conséquente », a insisté Coulibaly Lossani.

A l’entendre, la mise en route du statut de la fonction publique territoriale est sur de bons rails car la rédaction des textes à commencé. C’est pourquoi, les agents ont rendu, par anticipation, hommage au chef de l’État Alassane Ouattara.

Allah Kouamé, correspondant permanent


Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite